Quand j’ai commencé mes travaux de recherche sur l’open data, j’ai lu en premier ce que les prospectivistes imaginaient du monde avec des données ouvertes partout, tout le temps. Voici les 3 scénarios probables (ou presque) qui ressortent.


Scénario 1 : Un revenu contre les données personnelles ou la fin du travail.

Chaque minute, nous produisons une quantité de données ASTRONOMIQUE ! Voyons plutôt.

infographic

Aujourd’hui, elles nous filent entre les doigts mais on peut raisonnablement estimer que dans 30 ans, nous en aurons le contrôle total et que nous pourrons…les vendre. Un scénario soutenu par Gaspard Koenig selon qui il est possible d’instaurer un droit patrimonial sur les données qui assurerait des revenus aux propriétaires de cette donnée.

Dès lors, le dilemme “travailler pour vivre ou vivre pour travailler” n’en sera plus un. Il nous faudra plutôt choisir entre la transparence et le travail. Préfère-t-on travailler et rester dans l’anonymat ou devenir rentier de ses données ? Et pendant ce temps là, l’intelligence artificielle prendra les jobs que nous aurons laissés en friche.

Scénario 2 : de l’Esprit des lois vers l’Esprit des données

OpenDataTales - Image-1

Au fur et à mesure que des données seront rendues disponibles dans tous les secteurs économiques, politiques et sociaux, il n’est pas impossible que les gouvernements se saisissent de cette mine d’information pour orienter leurs politiques.

Un tel scénario a été imaginé par Dave Eggers dans son ouvrage de 2013, The Circle. Il imagine un régime politique, la Démoxie, dans lequel les législateurs soumettraient aux citoyens les textes de lois. Grâce à une application éponyme du régime, les citoyens pourraient votre pour ou contre le texte et donner leur avis. Une analyse des réponses et des commentaires seraient le juge de paie qui statuerait sur le futur de la loi.

Si Macron avait été au milieu d’un tel scénario, il n’aurait pas proposé une réduction des effectifs parlementaires, mais plutôt sa suppression.

Un scénario improbable ? Pas tellement. Avec la technologie blockchain, ces consultations citoyennes pourraient être parfaitement sécurisées, rendant toute fraude impossible, et tout questionnement de la légitimité de le décision dérisoire. Scénario envisageable mais peu probable.

Scénario 3 : Ivanka Trump devient la première Présidente des Etats-Unis et inonde le monde de ses lignes de vêtements.

trump-1822121_1920

Et les données dans tout ça ? A en croire Michael Wolff, la famille Trump ne connaît que 3 mots : la télévision, les déboires commerciaux et la télévision. Alors autant vous dire que les données passeront au second plan.

Ces histoires sont dérivées de mes recherches sur l’Open-data, menées dans le cadre de mon doctorat sur l’innovation de services issue de l’Open-data, financé par le programme ARC de la Région Rhône-Alpes.

Suivez l’avancée des recherches en suivant ce blog (ci-dessous) ou en me contactant sur Linkedin.

[contact-form][contact-field label=”Name” type=”name” required=”1″ /][contact-field label=”Email” type=”email” required=”1″ /][contact-field label=”Website” type=”url” /][contact-field label=”Comment” type=”textarea” required=”1″ /][/contact-form]

 

Catégories : Billets

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *