Pourquoi n’y a t’il pas de communautés urbaines pour protéger et promouvoir l’open data ?

On peut expliquer l’absence de communautés de réutilisateurs de l’open data en sollicitant la distinction établie par Levine (1) entre les communs libertaires et les communs associatifs. Les communs libertaires sont des communs auxquels tout le monde a accès, que tout le monde peut utiliser et améliorer. Les communs associatifs sont eux contrôlés par…

Par sarazina, il y a