En apparence, la création de services à partir de l’open data est un problème complexe. En apparence seulement. Mais les apparences sont trompeuses. En effet, si l’on devait représenter la trajectoire de conception, ne serait-ce que d’un seul de ces services, sur un plan, on obtiendrait ça.

Trajectoire de conception d’un service issu de l’open data

Une trajectoire complexe, de laquelle ne se dégage aucune régularité, aucune aspérité régulière sur laquelle s’appuyer pour débuter une thèse. En apparence seulement. Car la complexité d’une trajectoire peut s’expliquer simplement. Non par les règles qui forment la trajectoire mais par des facteurs qui, s’ils sont moins visibles, ont une influence régulière sur elle. Nous parlons ici des facteurs environnementaux.

Si la création de services a pris cette trajectoire complexe, c’est simplement en réaction à l’environnement dans lequel elle a évolué. Voyez plutôt.

Trajectoire de conception dans son environnement

Herbert Simon (1969) a imagé cette façon de concevoir un problème complexe à travers la parabole de la fourmi et de la plage. Sur une place, si vous observez la trajectoire qu’emprunte une fourmi pour aller d’un point A à un point B, elle vous semblera complexe, tant elle semble ne suivre aucune direction précise. Alors qu’en réalité, la fourmi ne fait que réagir à l’environnement complexe et à la disposition aléatoire et changeante du sable.

De cette parabole, cette thèse a tiré un enseignement qui a structuré la phase exploratoire (chapitre 3) : toujours attaquer un problème complexe par la compréhension de son environnement avant de plonger dans le vif du sujet.

Nous publions ci-après un extrait du glossaire de la thèse qui alimente ce blog et qui contient les définitions des concepts qui sont à sa base. La première partie présente les concepts d’écologie informationnelle, d’écosystème open data, d’espèce ingénieur et de plateforme open data. Ensemble, ils dressent un tableau conceptuel central permettant de comprendre l’environnement dans lequel la création de service évolue. Il est aussi complexe que la plage de la parabole : mouvant, imprévisible, constitué de boucles d’interactions entre des éléments hétérogènes. D’ailleurs, le hasard fait que les concepts choisis pourraient également définir une plage dans la mesure où ils sont majoritairement issus de la biologie et de l’écologie.

Dans la deuxième partie, nous présentons les concepts d’innovation de services, d’imbrication et de capacité d’action. Ils dépeignent des mécanismes bien plus simples et compréhensibles que ceux qui régissent l’environnement. Plus simples en ce qu’ils sont constitués d’éléments quantifiables et identifiables. Plus compréhensibles en ce qu’ils suivent des séquences linéaires.

Conceptualisation de l’environnement autour la création de services

Ecologie informationnelle (n.f) (Nardi et O’Day, 1999) : mode d’organisation centré sur la technologie. Il comporte 5 éléments clés : un système d’acteurs et d’outils interdépendants, des capacités d’action diverses et variées pour les acteurs et les outils, une co-évolution des acteurs et des outils dans le temps, la présence “d’espèces ingénieur” essentielles au succès de l’écologie, un emplacement géographique délimité.

Ecosystème open data (n.m) : écologie informationnelle dont l’équilibre repose sur la circulation de jeux de données ouverts qui agissent à l’image d’une “espèce ingénieur“. Cette écologie est constituée de 3 systèmes : le système de production de données, le système de transformation de données en services informationnels et le système d’intermédiation qui coordonne les interactions entre les deux via une plateforme.

Espèce ingénieur (n.f) : aussi appelée “espèce clé de voûte”, ce concept issu de l’écologie décrit les espèces qui structurent et assurent l’équilibre d’un écosystème (Byers et al., 2006)

Plateforme open data (n.f) : structure modulaire composée d’éléments tangibles et intangibles qui facilitent l’interaction des acteurs et des données ouvertes. Selon Lusch et Nambisan (2015), une plateforme permet de maximiser la densité des données ouvertes à un endroit donné et d’augmenter leur liquidité.

Conceptualisation des mécanismes de création de services

Innovation de service (n.m) : ensemble des services informationnels permettant de transformer les comportements dans le sens des intérêts collectifs et produits grâce à l’imbrication des différentes capacités d’action des acteurs et des outils d’un écosystème (Attour et Rallet, 2014)

Imbrication (n.f) (des capacités d’action) : formation d’une séquence particulière organisant les capacités d’action des acteurs et des outils de façon à ce qu’elles s’alimentent l’une l’autre, renforcent mutuellement leur performance pour créer les conditions favorables à la transformation des comportements.

Capacité d’action (n.f) des acteurs (human agency) et des outils (material agency) : la capacité d’action des acteurs renvoie aux actions qui permettent la modification du code source et le développement des applications qui matérialisent les services informationnels ; la capacité d’action des outils renvoie quant à elle à la capacité d’entités non-humaines d’agir de leur plein gré et sans aucune intervention humaine.

Attour, A., & Rallet, A. (2014). Le rôle des territoires dans le développement des systèmes trans-sectoriels d’innovation locaux: Le cas des smart cities. Innovations, 1, 253–279.

Byers, J. E., Cuddington, K., Jones, C. G., Talley, T. S., Hastings, A., Lambrinos, J. G., Crooks, J. A., & Wilson, W. G. (2006). Using ecosystem engineers to restore ecological systems. Trends in Ecology & Evolution, 21(9), 493–500.

Kuk, G., & Davies, T. (2011). The roles of agency and artifacts in assembling open data complementarities.

Lusch, R. F., & Nambisan, S. (2015). Service Innovation: A Service-Dominant Logic Perspective. MISQ MIS Quarterly, 39(1), 155–175.

Nardi, B. A., & O’Day, V. (1999). Information ecologies: Using technology with heart. Mit Press.

Simon, H. A. (2019). The sciences of the artificial. MIT press.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *